Nature et Environnement en Nièvre

Nature et Environnement en Nièvre

LVNAC-Le bassin versant: territoire de circulation des eaux (1)


Le bassin versant: territoire de circulation des eaux (1)


On désigne par bassin versant un territoire naturel qui draine l'ensemble de ses eaux vers un même point, cours d'eau, lac, mer..., appelé exutoire.

Le bassin versant est délimité par « une ligne de partage des eaux » qui correspond à la ligne de crête des hauteurs, collines ou montagnes. De chaque côté de cette ligne, les eaux s'écoulent dans des directions différentes et alimentent deux bassins versants adjacents mais distincts. Le bassin versant a la forme d'une vallée au fond de laquelle coule de l'amont (tête de bassin, point le plus haut) à l'aval (point le plus bas) le cours d'eau principal qui collecte en permanence l'eau provenant de tous les points du bassin versant:eau de pluie, de fonte de neige, souterraine et des cours d'eau.

Le bassin versant constitue une unité hydrographique cohérente car il présente une continuité longitudinale, de l'amont vers l'aval (dans l'ordre ruisseaux, rivières, fleuve), une continuité latérale (des crêtes vers le fond de la vallée) et une continuité verticale (des eaux superficielles vers les eaux souterraines et vice versa).


Plus largement, le bassin versant comprend tout ce qu'il contient : les eaux (de surface et souterraines,) les sols, la végétation, les écosystèmes, les peuplements , flore, faune et les hommes qui l'habitent.





                   délimitation d'un bassin versant


Le fonctionnement naturel du bassin versant


Le bassin versant remplit plusieurs fonctions hydrologiques fondamentales:

il recueille l'eau de pluie et de fonte de neige, il accumule des quantité variables de cette eau et il restitue le surplus sous forme de ruissellement.

Pour comprendre ces fonctions il faut se référer « au cycle de l'eau » qui explique à l'échelle planétaire le mouvement constant de l'eau de la terre à l'atmosphère par l'évaporation et la transpiration et de l'atmosphère à la terre sous forme de précipitations.

La terre est au ¾ recouverte par les mers et les océans (d'où la couleur bleue de notre planète): 98% de la masse d'eau sur la terre est salée. L'eau douce ne représente que 0,01% du stock disponible (si l'on excepte les réserves des calottes polaires et le sous-sol).

Sous l'effet du soleil l'eau des océans, l'eau douce et l'eau contenue dans les plantes s'évaporent. Cette vapeur d'eau au contact des masses d'air froid se condense et apporte des précipitations sous forme de pluie, de neige, de grêle.

Les précipitations qui tombent sur un bassin versant peuvent emprunter trois voies:

  • une partie est interceptée par la végétation et s'évapore ou transpire vers l'atmosphère (évapotranspiration). La quantité d'eau interceptée, évaporée et transpirée dépend et du type de végétation et de l'importance qu'elle occupe dans le bassin versant

  • une partie est emmagasinée pour un temps variable dans la glace, l'eau souterraine, les milieux humides (mares, marais, tourbières, prairies alluviales)

  • une partie, la plus importante, pénètre dans le sol et s'infiltre jusqu'à la nappe phréatique. De là elle se déplace vers les rivières ou rejoint une nappe souterraine. Une autre partie si l'intensité de la précipitation est supérieure au coefficient d'infiltration ruisselle selon la pente vers les rivières.



         le cycle de l'eau


Le bassin versant est un espace dynamique :

Le cours d'eau reçoit une eau qui a traversé tout ou partie de son bassin versant et qui interfère avec les espaces qu'elle rencontre:

-le ruissellement sera à l'origine d'une érosion des terres qui sera fonction de la nature du sol, du couvert végétal et de la pente. C'est à l'amont du bassin où la pente est la plus forte que l'on va avoir des vallées étroites et creusées et de forts courants qui vont transporter les particules issues de l'érosion.

-à l'aval , intervient la sédimentation. Dans la plaine, le courant ralentit, la rivière divise son cours , dépose les les particules arrachées , des îles se créent. La rivière va contourner ces obstacles en décrivant des courbes qui vont s'accentuer pour donner des méandres où l'on retrouve les phénomènes d'érosion sur la berge concave et de sédimentation sur la rive convexe.

En période de fortes précipitations ces ruissellements sont massifs, les cours d'eau ont un débit élevé, leur niveau peut monter plus ou moins brutalement et pendant ces périodes de crues l'eau façonne un lit plus large, le lit majeur qu'en période de basses eaux où l'eau n'occupe que le lit mineur de la rivière.


Chaque bassin versant a des caractéristiques propres, taille, forme, relief, nature du sol, structure du sous-sol, écosystèmes , climatologie, couverture végétale qui influent sur celles de sa rivière, qu'il s'agisse de la qualité de ses eaux, de la diversité de ses milieux annexes ou des peuplements (faune et flore).


Le bassin versant remplit des fonctions écologiques:

  • C'est dans l'eau que se font les réactions chimiques nécessaires aux organismes vivants. Le bassin versant procurent des sites aqueux très divers où se produisent ces réactions.

  • Le bassin versant par ses différents écosystèmes terrestres et aquatiques offre des habitats pour de nombreuses espèces.

Parmi ces milieux , les zones humides qui font le lien entre terre et eau , jouent un rôle majeur (cf nos articles précédents):

-


J. Thévenot








18/01/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 134 autres membres