Nature et Environnement en Nièvre

Nature et Environnement en Nièvre

Abeilles:stop aux pesticides- nous voulons des coquelicots

 



 

Abeilles : interdiction totale des néonicotinoïdes pas avant 2020

 


         Stop aux pesticides nous voulons des coquelicots...

 



 

L'annonce a été faite de l'interdiction par la France de 5 néonicotinoïdes à partir du ler septembre 2018 en application de la loi biodiversité du 8 août 2016 (2016-41087), mais avec des dérogations possibles... jusqu'au ler juillet 2020 par arrêté conjoint des ministres de l'agriculture, de la santé et de l'écologie  après un bilan comparant les bénéfices et les risques des néonicotinoïdes et des produits de substitution disponibles

 

La loi biodiversité avait déjà laissé un délai de 2 ans pour trouver des alternatives à ces produits l'interdiction totale est donc à nouveau repoussée alors que même à faible dose ces produits sont très nocifs. Ils ne tuent pas directement les abeilles mais provoquent une désorientation qui les empêche de revenir à la ruche, elles sont donc condamnées.

 

Les néonictinoïdes sont des insecticides utilisés depuis la fin des années 80 et de façon aujourd'hui systématique puisque c'est la semence qui est enrobée de ces produits qui sont ensuite véhiculés dans la sève de la plante sa vie durant. Ils sont  donc présents dans le nectar et le pollen et directement nocifs pour les pollinisateurs au premier rang desquels les abeilles, bourdons et papillons.

 

De plus ils restent présents dans le sol des années durant et ont des effets nocifs pour nombre d'autres espèces des champs (vers de terres, petits mammifères, insectes et oiseaux qui s'en nourrissent, On les retrouve bien évidemment dans les cours d'eau et les nappes phréatiques.

 

Ce danger est dénoncé depuis près de 20 ans par les scientifiques. Les pertes des colonies d'abeilles sont passées de 5% à 30% aujourd'hui.

 

D'une part plus deux pesticides le sulfoxaflor et la flupyradifurone ne sont pas interdits alors qu'ils ont le même mode d'action biologique que les néonicotinoïdes et sont très nocifs pour les bourdons.

 

Par ailleurs les néonicotinoïdes sont qualifiés de « tueurs d'abeilles » mais tout insecticide peut tuer les abeilles. Avec la suppression de 5 d'entre eux (la clothianidine,l'imidaclopride,le thiaméthoxame,la thiaclopride, l'acéyamipride) elles ne sont pas sauvées pour autant. On trouve dans les ruches bien d'autres résidus de pesticides que les néonicotinoïdes.

 



 

Enfin les pesticides détruisent tout ce qui vit ; ils se comptent par milliers. Il est beaucoup question d'une transition vers une agriculture écologique....

 

La consommation française des pesticides en 2016-2017 a augmenté de 12,4% depuis 2008. Le plan écophyto de 2008 avait pour objectif une réduction de 50% d'ici à 2018 il a été reporté à 2025...On en est au plan Ecophyto 2+...Qu'y y croit encore après la récente séquence sur le glyphosate ?

 

 

 

 

 

 

 

Sans un vaste mouvement citoyen pour exiger de nos gouvernants l'interdiction de tous les pesticides de synthèse avant la disparition totale de notre belle nature et l'empoisonnement généralisé de tous ses habitants, humains compris il ne se passera rien qui soit à la hauteur des défis à relever.

 

 

 

Une association est née « nousvoulons des coquelicots » sous l'impulsion d'une poignée de personnes, à sa tête Fabrice Nicolino. Elle a lancé un appel immédiatement signé par une centaine de personnes (Dans Charlie Hebdo du 12 septembre). En une semaine 200000 personnes ont rejoint le mouvement.

 

Nous vous invitons à en faire autant sur www.nousvoulonsdescoquelicots.fr  et de faire suivre l'information à vos contacts sans modération.

 

 

 


 

 

 

Il ne s'agit pas d'une pétition mais d'un mouvement qui va devoir s'amplifier (objectif 5 millions de personnes ) et agir. Cela dépendra de nous et de notre ténacité pour « cette course de fond » qui peut durer des mois.

 

 

 

Le premier rendez-vous en tous lieux du territoire de lancement concret de ce mouvementes aura lieu le 5 octobre.

 

 

 

La LPO comme beaucoup d'associations a rejoint l'appel.

 

 

 

La LPO 58 nous donne rendez-vous le vendredi 5 octobre à 18h30 square de la résistance à Nevers

 

 

 

 

 

 

                 .coquelicots.jpg
                                                                               J. Thévenot

 

 

 

 

 



03/10/2018
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 148 autres membres