Nature et Environnement en Nièvre

Nature et Environnement en Nièvre

LVNAC - Qualité des eaux en Nièvre: le plomb, l'arsenic , le fluor

 


QUALITE DES EAUX EN NIEVRE


Le plomb, l'arsenic et le fluor


Par arrêté préfectoral du 31 mars 2005 (n°2005/DDASS/888) dix réseaux d'eau de la Nièvre ont été frappés d'une mesure d'interdiction d'utilisation de l'eau à des fins alimentaires en raison de teneurs en plomb, arsenic et fluor dépassant les normes ( captages de Dienne, Mingot, Montceaux, Ardan1 et 2, Abîme, Triou). Quatre vingt trois communes du Bazois sont concernées( 16500 personnes)

Ces dépassements résultent d'un abaissement de la norme européenne sur la teneur en plomb , fluor et arsenic de l'eau de boisson.


Petit rappel: une eau potable est une eau que l'on peut boire sans risque pour la santé. Des normes sont donc établies pour fixer les teneurs limites à ne pas dépasser d'un certain nombre de substances nocives et susceptibles d'être présentes dans l'eau. Le fait qu'une eau soit conforme aux normes ne signifie pas qu'elle n'est pas polluée simplement on juge qu'elle ne met pas en danger la santé du consommateur. Autrement dit les normes ne font que définir , à un moment donné, un niveau de risque acceptable..

Elles peuvent donc être modifiées à tout moment en fonction de l'avancement des connaissances

et des techniques disponibles. A la fin du 19ème siècle en France 6 paramètres définissaient l'eau potable; on en est aujourd'hui dans la communauté européenne à 63...Ces normes évoluent dans le sens d'une exigence de plus en plus grande (aujourd'hui par exemple on analyse l'eau aussi au robinet).


Le Plomb


La révision de la norme européenne sur la teneur en plomb de l'eau de boisson, a été transposée en droit français par le décret du 21 décembre 2001.

Jusqu'en décembre 2003, la norme de teneur en plomb de l'eau était fixée à 50µg/l.: les analyses étaient réalisées à la ressource ou à la station de traitement. Le décret de 2001 prescrit que cette norme doit être progressivement abaissée : 25µg/l depuis le 25 décembre 2003 puis 10µg/l en décembre 2013. En outre ces nouvelles normes sont appliquées non plus seulement au point de captage, lors de la production et sur le réseau public de distribution mais également aux robinets

La limite de qualité est donc aujourd'hui fixée à 25µg/l.

Le but de cette nouvelle réglementation est de mieux protéger les populations les plus vulnérables, notamment les jeunes enfants et les femmes enceintes et d'élargir la marge de sécurité. Il s'agit là d'une application du principe de précaution.

Ces mesures s'inscrivent dans un mouvement plus large de diminution des expositions au plomb pour limiter les risques d'accumulation dans les organismes. Rappelons que les sources d'exposition sont nombreuses en dehors de l'eau :peintures au plomb (interdites depuis 1948) dans les habitations anciennes à l'origine des plus graves intoxications, air des grandes villes, tabac, aliments.... Dans le seul domaine de l'alimentation on considère que 63% des apports journaliers proviennent des aliments et 37% de l'eau.


Pourquoi trouve t-on du plomb dans l'eau potable de la Nièvre ????


Il ne provient pas d'une pollution de la ressource en eau mais des particules provenant des canalisations, branchement public mais surtout des installations intérieures des habitations qui comportent encore beaucoup de tuyaux en plomb et dont la longueur est très importante par rapport à celle du branchement. Dans une moindre mesure sont en cause aussi les raccords, robinetterie en laiton chromé (alliage de cuivre et de zinc pouvant contenir aussi 3 à 8% de plomb et soudures récentes au plomb (moins de 5 ans).

Et il se trouve que dans le Bazois, l'eau est douce (PH faible) et peu minéralisée (cas des régions granitiques). Cette faible minéralisation rend l'eau « agressive »et plus corrosive. L 'eau en passant dans les tuyaux en plomb va « dissoudre » de fines particules de métal qui restent en suspension dans l'eau.


La totalité du département de la Nièvre a été déclaré comme zone à risque d'exposition au plomb par arrêté préfectoral du 26 juin 2003 n° 2003-P-1771 (il figure au recueil des actes administratifs: sur le site de la préfecture www.nievre.pref.gouv.fr dans la rubrique « au service des élus »).

De ce fait toute vente d'immeuble ou partie d'immeuble construit avant 1948, affecté tout ou partie à l'habitation est soumise depuis le ler octobre 2003, à l'obligation de réalisation préalable d'un état des risques d'accessibilité au plomb (ERAP) datant de moins d'un an.


Les solutions?

  • la solution de bon sens passe évidemment par le changement des canalisations en plomb et du réseau public et des branchements des particuliers.
  • les filtres à osmose inverse sont efficaces pour lutter contre le plomb. Mais surtout pas d'adoucisseur d'eau qui aggraverait la situation puisque l'eau adoucie (acide) dissout le plomb...
  • ne pas utiliser cette eau pour la boisson, café, thé, incorporation dans les aliments purée, riz ,pâtes etc..;
  • n'utiliser que de l'eau froide -l'eau chaude dissout plus le plomb dans les tuyauteries-
  • lorsque l'eau a stagné dans les canalisations la laisser couler (1 à 2 minutes le matin) . Ne pas gaspiller cette eau la récupérer pour un autre usage....



l'arsenic


L'arsenic est un métalloïde présent partout dans la croûte terrestre (le plus souvent sous la forme de sulfure d'arsenic). On le trouve principalement dans les zones de fractures qui ont mis à nu le socle cristallin, une composante du socle terrestre, particulièrement riche en arsenic.

Comment pénètre t-il dans l'eau? : le plus souvent à partir de sources naturelles par dissolution du minerai contenu dans la croûte terrestre. La concentration dans les eaux souterraines dépend des caractéristiques géologiques. C'est le cas de la zone du Bazois issues des premières formations sédimentaires.

Arsenic et santé : à très haute dose on le sait c'est mortel … qui ne se souvient de la comédie délirante de Capra « Arsenic et vieilles dentelles » où deux adorables petites vieilles (tantes d'un Cary Grant complètement dépassé par les événements) supprimaient à l'aide de l'arsenic (utilisé pour les raticides), les vieux messieurs seuls au monde pour … leur rendre service...

A haute dose : dans certaines régions, Bangladesh, Argentine,Chili, Chine où les concentrations peuvent atteindre 4700µg/L. Les connaissances , en cas d'exposition chronique, réunies à ce jour sont en faveur d'une lien avec la survenue de cancer, maladies cardio-vasculaires, diabètes.

Ces résultats doivent être confirmés pour de faibles niveaux d'exposition mais durant des années...Une étude de l'Institut de Veille Sanitaire est en cours sur trois départements d'Auvergne (Allier, Cantal, Puy de Dôme). Résultats attendus pour 2009.

Depuis 2003 la concentration maximale admissible de l'arsenic dans les eaux destinées à la consommation est fixée à 10µg/L.

Les données d'analyses de 2008 sur les 7 captages précités vont de 10 à 123,7 µg/L (ARDAN2)



Le Fluor


Le fluor est un élément constitutif de l'écorce terrestre (environ 0,06 à 0,07%). Il est donc naturellement présent dans les eaux souterraines par dissolution au contact des roches. Les concentrations dépendent là encore de la nature géologique des terrains traversés par l'eau. Des activités humaines sont également à l'origine de rejets fluorés : industrie du verre, sidérurgie, émaux, épandages d'engrais phosphatés, certains pesticides..

Les sources d'exposition sont l'alimentation (thé, poissons de mer, sel de table), produits d'hygiène dentaire et certaines eaux .

Effets sur la santé: les apports modérés auraient des effets bénéfiques sur l'émail des dents, le renforcement du squelette.

Des apports excessifs quotidiens peuvent provoquer des fluoroses : de la simple coloration brunâtre des dents à des maladies osseuses graves incapacitantes.

Il est donc important de suivre la composition en fluorures des eaux de consommation pour éviter les carences comme les intoxications.

La norme limite est de 1,5mg/l : Pour les captages nivernais précités situés dans une zone géologique où il existe des gisements importants de fluorine les teneurs en fluor naturel se situent (données 2008) entre 1,5 mg/l et 2,3 (Ardan 2). Dans tous ces secteurs l'emploi de sel ou dentifrice fluorés sont à exclure.


Ces problèmes de pollution d'eau potable devraient tous être résolus d'ici 2012. Ce qui fait très long pour les habitants qui sont obligés d'acheter de l'eau en bouteille. Mais l'étude des solutions a été rendue ardue par le fait qu'il faut traiter à la fois le fluor, l'arsenic et le plomb et la recherche des financements n'a pas été plus simple. Les aides proviendront des Agences de l'eau, de l'Etat et du Conseil général


Les solutions retenues sont le mélange des eaux pour faire baisser les taux d'arsenic et de fluor pour le SIAEP des Vaux du Beuvron et les traitements : pour la source d'Ardan,la source de Montceaux-le-Comte et dans le secteur de Châtillon en Bazois.


J. Thévenot



05/06/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 134 autres membres