Nature et Environnement en Nièvre

Nature et Environnement en Nièvre

CNAD - Ca baigne pour les producteurs de pesticides

 

  Ca baigne pour les producteurs

de pesticides!


L'IUPP (Union des Industries de Protection des Plantes) annonce les chiffres 2008 de ventes de pesticides:14% de hausse du chiffre d'affaire des ventes (2,079 milliard d'euros)- 76800 tonnes (soit 2% d'augmentation) répandus dans la nature. La hausse concerne les herbicides et les fongicides, baisse en revanche des insecticides.

Les champions en la matière restent les viticulteurs :alors qu'ils ne représentent que 3,5 de surface cultivée ils utilisent 15% des produits phytosanitaires.


L'année 2009 ne devrait pas présenter une réduction de l'utilisation des pesticides puisque la conjoncture conduit à une à une augmentation de surfaces de céréales plus des conditions climatiques qui peuvent favoriser les parasites (mildiou notamment).

En outre la baisse des volumes (en 2000 :99600 t) est due à une concentration de plus en plus poussée des substances mises sur le marché; les nuisances qu'elles provoquent elles ,ne diminuent pas !

 

Rappel: un des engagements phare du Grenelle environnement est la réduction de 50% de l'utilisation des pesticides dans un délai de 10 ans (le chef de l'Etat répondant aux préoccupation de la FNSEA rajoutera « si possible »...)concrétisée dans le plan « Ecophyto 2018 *». Plan que l'IUPP ne cesse de dénigrer alors qu'elle a été partie prenante à l'engagement du Grenelle puisqu'elle participait aux négociations... On comprend son inquiétude puisque l'utilisation à grande échelle des pesticides constitue son fond de commerce!

Il faut attendre la loi Grenelle 2 (qui devrait être votée à l'automne ) et ses décrets d'application... pour s'assurer de la mise en place des mesures garantissant cet objectif de réduction....(retrait des préparations contenant les 53 molécules les plus dangereuses, soutien à la recherche de nouveaux systèmes de production et aux techniques agricoles biologiques et durables peu utilisatrices de pesticides, formation des utilisateurs, indépendante des fabricants et des fournisseurs, renforcement des réseaux de surveillance …).


Face au dynamisme commercial des producteurs de pesticides , la réduction de 50% de leur utilisation est un sacré défi à relever. C'est dire que les acteurs( dont les ONG: FNE, LPO, MDRGF..) qui se sont mobilisés pour l'adoption du plan Ecophyto vont devoir le rester maintenant pour sa mise en application.


    * plan Ecophyto 2018 sur le site : www.observatoire-pesticides.gouv.fr


J. Thévenot




04/07/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 134 autres membres