Nature et Environnement en Nièvre

Nature et Environnement en Nièvre

Chasse-tourterelle des bois-mobilisons-nous

Chasse -Tourterelle des bois- Mobilisons-nous

 

Contre un arrêté du ministère de la transition écologique et solidaire qui propose pour la campagne de chasse 2020-2021  un quota de 17460 oiseaux « à prélever », en clair à tuer.

 

Date limite de la consultation publique 12 août

Sur le site :

http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/projet-d-arrete-relatif-a-la-chasse-de-la-a2007.html

 

La nouvelle ministre de la transition écologique qui doit incarner le  virage écologique du quinquennat n’aura pas tardé,  s’agissant des autorisations de chasse, à emprunter les mêmes voies que ses prédécesseurs….

L’Etat français qui prétend vouloir être au plan mondial, le premier défenseur de la biodiversité en accueillant le congrès mondial de la Nature de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN)- prévu en janvier 2021 à Marseille  continue année après année à céder au lobby des chasseurs qui invoquent la défense de chasses traditionnelles aux méthodes révoltantes bien connues: filets, glu, collets, cages….

 

Et il n’y a pas à attendre de miracle de la  nomination le 26 juillet d’une secrétaire d’Etat  à la biodiversité, Bérangère Abba, ni  à prendre au sérieux les promesses du Président de la République de stopper la chasse des espèces en mauvais état de conservation  dont la tourterelle des bois fait partie :

-      La tourterelle des bois est sur la liste rouge de l’UICN ( Union internationale de conservation de la nature), elle est passée en 2015 de préoccupation mineure à vulnérable.

-      Au niveau européen les effectifs sont en déclin (-78% entre 1980 et 2015) Ce déclin est très important sur la voie de migration occidentale dont fait partie la France. La Commission européenne souhaite mettre en place une gestion adaptative de la tourterelle des bois à l’échelle des voies de migration. 

-      Si l’une des raisons de cet effondrement est la perte et la dégradation de son habitat dans les zones d’hivernage et de reproduction, agriculture intensive, (disparition des bocages disponibilité des semences…), il faut y ajouter la chasse qui conduit à un déclin des effectifs de 3 à 5% par an. 

 Une forte diminution des effectifs a été notée en France : -20 à 30% depuis 1980 et -11à20% depuis 1996. .

 

       -→  Le gouvernement français se moque de la règlementation    européenne

    Le 2 juillet dernier, la Commission Européenne a adressé un avis  motivé à la   France qui demande à l’État de prendre des mesures urgentes pour cesser la chasse des espèces en mauvais état de conservation, il y en a une vingtaine… dont la tourterelle des bois

 

      → Le gouvernement français se moque de l’avis des scientifiques

Le plan Bodiversité  adopté en juillet 2018 a introduit la notion de « gestion adaptative » pour des espèces en forte voie de régression ou menacées de disparition, censée permettre de concilier l’activé chasse et leur préservation ! La méthode repose sur  l’évaluation  de l’état des populations de l’espèce par un comité scientifique à partir de laquelle est fixé  (annuellement) un quota de spécimen à prélever. Elle a été appliquée pour la campagne 2019-2020 à 6 espèces dont la tourterelle des bois.

Voici l’avis du comité scientifique après avoir rappelé le statut de cette espèce, inscrite sur la liste route mondiale de l’UICN en déclin continu depuis 40 ans : « la solution à préconiser pour maximiser les chances d’une stabilisation des effectifs à court terme et permettre une éventuelle restauration des effectifs à des valeurs proches de celles observées dans les années 2000, sur le long terme, passe par la mise en place temporaire de quotas de prélèvements fixés à 0  même dans cette configuration restrictive la probabilité que le déclin de la population se poursuive reste élevée (43%) ».

Il ajoutait… « si un quota de prélèvement non nul devait toutefois être attribué pour la saison 2019 il ne pourra excéder … 18300 individus »

 

Le chiffre de 17460 figurant dans le projet d’arrêté soumis à enquête publique représente -3% du prélèvement 2019 fixé à 18000 pour tenir compte d'une baisse de population estimée à 3 % par an !!!. La nouvelle ministre de l’écologie balaie donc une fois de plus la préconisation des experts scientifiques réitérée pour 2020, d’arrêter  de chasser cette espèce pour maximiser les chances au moins de stabiliser ses effectifs. Le gouvernement français est en train de programmer l’extinction de la tourterelle des bois. La France rejoindra ainsi le Royaume –Uni qui pleure déjà sa disparition !

 

Dans la présentation du projet d’arrêté  on lit que « pour la saison 2019-2020, 4950 oiseaux ont été prélevés et enregistrés dans l’application mobile « Chass’adapt »….On a du mal à prendre ce chiffre au sérieux et  à faire  entièrement confiance aux chasseurs  quant au respect de l’obligation d'enregistrer  toute capture sur une application mobile  mise à disposition gratuitement par la fédération nationale des chasseurs….

 

Autre question qui contrôle ces données ?  

 

A priori l’idée d’une gestion  adaptative des espèces semble bonne : moduler le prélèvement de telle ou telle espèce  en tenant compte de l’état de la population  visée  et d’une connaissance fine de son fonctionnement, notamment les causes multiples de son déclin et leur poids respectif.

 

Mais si cette méthode conduit  à continuer à tuer des spécimen d’espèces en déclin comme la tourterelle des bois, cela n’a plus de sens !  Et de plus elle conduit au final à exonérer la chasse de toute responsabilité dans la dégradation de cet état !

 

Rappel : la France des records

-.64 espèces d’oiseaux y sont chassés, la moyenne en Europe est de 24

-dont vingt espèces menacées de disparition, contre une moyenne dans les pays européens de 5 espèces en mauvais état de conservation. On tue en France 17 espèces migratrices dont la tourterelle des bois…Un comportement qui va  à l’encontre des mesures prises par certains de nos voisins européens pour améliorer l’état de cette espèce pour qui la France  est un trajet obligé.

Autant de raisons qui rendent ce projet d’arrêté inacceptable et qui dénote une fois de plus l’absence  de volonté du gouvernement,  toujours aussi prolixe en bonnes paroles, d’agir réellement pour la préservation de la biodiversité.

 

                  

 

                                                   J. Thevenot

 

http://www.oncfs.gouv.fr/Reseau-Oiseaux-de-passage-ru103/Infos-Reseau-Oiseaux-de-passage-ar239

 

 

 tourterelle-des-bois.jpg photo.jpg

 

 

 
What do you want to do ?
New mail


01/08/2020
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 175 autres membres