Nature et Environnement en Nièvre

Nature et Environnement en Nièvre

LVNAC - Réduire le risque inondation: les PPRi


Réduire le risque inondation
en réduisant la vulnérabilité

les PPRi

Réduire la vulnérabilité consiste à ne pas augmenter le nombre de personnes et d'activités soumis au risque inondation et pour celles qui sont déjà situées en zone inondable à prendre des mesures pour limiter les dommages.

C'est l'objectif des PPRi (Plan de Prévention des Risques inondation ) instaurés par la loi Barnier de 1995 suite à plusieurs inondations meurtrières dont celle de Vaison-la-Romaine de septembre 1992 (29 morts).

Depuis les années 2000 toutes les communes nivernaises riveraines de la Loire concernées par le risque inondation sont couvertes par un PPRi consultable en mairie.


L'objectif des PPRi est double:

- maîtriser l'urbanisation dans les zones inondables jusqu'au niveau de la crue de référence (1856)

- préserver des champs d'expansion des crues indispensables à la régulation des hautes eaux (effet de laminage) en évitant toute construction ou aménagement incompatible avec le stockage des eaux excédentaires.


Le PPRi délimite les zones exposées au risque inondation (carte de zonage) et définit pour chacune d'elles des mesures réglementaires en fonction de leur degré d'exposition. Il y a quatre niveaux de risque établis en fonction de : la hauteur de submersion et de la vitesse d'écoulement des eaux en cas de crue: aléa très fort (4), fort(3),moyen(2),faible(1) .

Le territoire couvert par le PPRi est divisé en 2 types de zones A et B.


- Les zones A : correspondent aux champ d'expansion des crues à préserver impérativement . Ce sont des zones inondables non urbanisées ou faiblement urbanisées. Le principe est que toute construction nouvelle y est interdite sauf les exceptions précisées dans le règlement (donc bien définies et limitées).

De même est interdit tout endiguement ou remblaiement nouveau qui ne serait pas justifié par la protection de lieux fortement urbanisés. De tels aménagements étant susceptibles d'aggraver les risques en amont et en aval.

- Les zones B: correspondent aux zones inondables déjà urbanisées. Elles restent partiellement constructibles, en fonction des aléas et des hauteurs d'eau prévisible.


L'établissement des PPRi dans la Nièvre s'est heurté comme partout à une certaine hostilité de la part d'élus qui voyaient d'un mauvais oeil les restrictions qu'il entraînait dans certains cas en matière d'aménagement du territoire. Pour Loire vivante qui en a étudié un certain nombre au moment des enquêtes publiques, les prescriptions qu'ils contiennent correspondent le plus souvent au minimum exigible en matière de protection. La DDE semble avoir bien veillé à limiter au maximum les conséquences d'un tel document sur le développement économique des communes....

La gestion du risque inondation passe obligatoirement par la réduction de la vulnérabilité des biens et des personnes. C'est beaucoup plus efficace que d'essayer de maîtriser le cours des eaux par des ouvrages hydrauliques ou autres qui perdent rapidement leur utilité pour les crues importantes.

J. Thévenot



08/04/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 134 autres membres