Nature et Environnement en Nièvre

Nature et Environnement en Nièvre

Agriculture-Opération "On marche sur la tête"

Agriculture : opération « on marche sur la tête »

 

Depuis  plusieurs semaines les Nivernais auront remarqué que  comme sur tout le territoire, les panneaux d’entrée  de leurs communes sont à l’envers. Cette opération intitulée « on marche sur la tête » a été lancée par la FNSEA et les JA (jeunes agriculteurs).  Elle vise essentiellement à dénoncer  les nouvelles règlementations environnementales et l’augmentation des taxes  sur l’irrigation et la pollution diffuse.

 

Le « plan eau » voir notre article :

 https://ecologie58.blog4ever.com/planeau-et-agriculture  prévoit une augmentation des moyens des Agences de l’eau de 450 millions afin d’améliorer la gestion d’une ressource appelée à devenir de plus en plus rare dans notre pays.

 

Elle devait notamment emprunter 2 voies :

 

-la réforme des redevances de l’eau. L’objectif étant  de mieux répartir la facture en faisant payer des usagers  forts consommateurs jusque-là peu mis à contribution, industriels, energéticiens (EDF-centrales nucléaires) et agriculteurs  au titre des prélèvements pour l’irrigation. On rappelle  que 80% des redevances sont perçues aujourd’hui au titre des usages domestiques alors que l’eau potable ne représente que 26% de la  consommation finale.

 

- le relèvement de la redevance pollutions diffuses perçue sur les ventes des produits phytosanitaires à l’origine de la contamination généralisée de la ressource en eau. L’usage des pesticides ne représente que 4% des recettes  des redevances.  Là encore ce sont les collectivités et les ménages qui les premiers  contribuent financièrement au traitement de ces pollutions agricoles.

Ces 2 mesures figuraient dans le projet de la loi de finance 2024. En première lecture, l’Assemblée avait adopté la hausse des redevances pour pollution diffuse et de l’eau, le Sénat l’avait rejeté. Au final  la Première ministre a sorti la carte de l’article 49.3 pour faire adopter le projet  le mardi 19 décembre 2023. Entretemps elle avait reçu le Pd de la  FNSEA,  des Jeunes agriculteurs et le ministre de l’agriculture  vent debout contre la hausse des ces redevances et répondu favorablement à leurs demandes ; elles ont été supprimées!

 

Par ce revirement le gouvernement confère à l’agriculture intensive  un permis de polluer et de gaspiller l’eau…. Une fois de plus il montre :

-      son incapacité à mettre en œuvre les mesures incitatives et indispensables pour une réelle transition écologique de la gestion de l’eau qui doit être l’affaire de tous à travers le changement de nos pratiques.

-      Que la paix agricole peut s’acheter au prix d’un renoncement cynique à protéger l’eau,  la santé publique  et à corriger  un système de redevances injuste et déséquilibré au détriment des collectivités territoriales et des  ménages qui ne sont pas à l’origine de la plus grande part des prélèvements et encore moins de la pollution !

 

 

                                                        J.Thévenot

 

Rappel : Les Agences de l’eau jouent un rôle essentiel dans la gestion, la surveillance de la qualité des ressources en eau   et leur préservation. Elles collectent les redevances auprès des utilisateurs. Ces fonds sont réinvestis sous forme d’aides financières ( aux collectivités territoriales, industries, agriculteurs) pour des actions visant à améliorer la qualité de l’eau, prévenir les pollutions, restaurer les milieux aquatiques….

 

 

 

 

 



25/12/2023
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres