Nature et Environnement en Nièvre

Nature et Environnement en Nièvre

STOP CHARBON - Le Président de la CCI de la Nièvre, de la démesure, aux erreurs d'appréciation

 


Le président de la CCI de la Nièvre, de la démesure, aux erreurs d'appréciation


Si le journal du centre ne brille pas en adoptant systématiquement une position pro charbon, il n'a pas décroché le pompon. Celui-ci revient au président de la chambre de commerce et d'industrie de la Nièvre. Dans un article du bulletin 209 de cette chambre consulaire, il dresse un panégyrique, idyllique selon lui, d'une exploitation minière dans la Nièvre « 1000 emplois en deux ans », « 400 emplois sur 40 ans »,une véritable ruée vers l'or, alors que les promoteurs n'en n'annoncent pas autant. Encore faudrait-il parler en emplois nets, en décomptant la destruction de ceux existants liés aux entreprises locales et à l'agriculture, qui s'élèvent aussi en centaines d'emplois. Il ne voit que des emplois qualifiés , mais rien n'est dit sur les travailleurs immigrés chinois,africains ou autres qu'il faudra faire venir pour travailler au fond du trou. Rien non plus sur les problèmes sociaux que cela va engendrer.


Un bilan négatif


La Nièvre touchera le jack pot: « plus de 10 millions d'euros de taxe professionnelle et 2,3 millions de redevances minières »,tout cela pour construire des logements pour la nouvelle population et bien sûr encore et toujours plus de routes, de supermarchés, que l'on appelle infrastructures. Comme il le dit en insistant: « cette opportunité de développement ne se présente par souvent dans un département rural ». Par contre, rien n'est dit sur la destruction du village de Lucenay et des écosystèmes, la détresse des habitants actuels qui ont choisi cette campagne nivernaise. Il passe sous silence les dommages collatéraux que sont les atteintes à la Loire et à ses affluents que sont l'Ozon et l'Acolin, un paysage dévasté pour toujours. Une mine à ciel ouvert représenterait un trou plus important que la tour Effeil renversée et une colline équivalente. Que restera t-il pour payer le démantèlement et la remise en état? Tout comme le bilan environnemental, le bilan économique est d'ores et déjà négatif.


Une méconnaissance des stratégies énergétiques


Soudainement la totalité des 250 millions de tonnes du gisement de Lucenaix/Cossaye deviennent exploitables, alors que les pétitionnaires nous disent qu'il n'y a qu'une soixantaine de millions de tonnes exploitables. On voit mal comment le charbon de la Nièvre viendra diminuer les importations. Son coût d'exploitation le rend peu concurrentiel avec le charbon d'importation le transporter grève encore plus son peu de compétitivité et il faut se résigner à le brûler à proximité. D'où le projet de centrale thermique qui lui est accolé. Dire qu'il « participera à la diversification des sources d'énergies françaises » c'est ignorer les questions énergétiques françaises en regard de la lutte contre le réchauffement climatique. Vendre ses ressources naturelles à bas prix, c'est ce qui reste au département, comme le font les pays en voie de développement.


Un développement non durable



Dire qu'avec un rendement de 45% associé aux techniques de capture et stockage de CO2, ces projets de mine et de centrale électrique sont dans le développement durable et « écologiquement compatible » c'est une supercherie, tout comme le concept de charbon propre. On sait que les captures et stockages de CO2 ne sont pas au point et que pour une capture de quelques % du CO2, la consommation d'énergie est telle que le rendement tombera plutôt autour des 20%. On vous le dit monsieur le président de la CCI de la Nièvre, de ce développement là on n'en veut pas. Le développement durable c'est penser d'abord à ce qu'on laissera aux générations futures.


Parler de la mine de charbon permet de faire diversion sur les réalités et difficultés de ce département mais évite aussi de se remettre en cause pour aborder les questions d'une économie durable.


Pierre Kaluzny -extrait du bulletin n°3 du Collectif Stop Charbon -avril 2009



29/04/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 134 autres membres