Nature et Environnement en Nièvre

Nature et Environnement en Nièvre

La Nièvre et le Cher protègent les clonies de sternes

La Nièvre et le Cher protègent les colonies de sternes

 

La Nièvre et le Cher ont le bonheur d’accueillir cette espèce d’oiseau migrateur emblématique des grèves de Loire et Allier où sable, graviers et galets peu végétalisés  sont propices à leur nidification.

Sterne pierregarin et sternes naines les deux espèces présentes dans le val de Loire déposent  leurs  œufs (2à3 qui se confondent avec les graviers) directement à même le sol dans une petite cuvette peu profonde sur des îles et îlots.  L’incubation dure de 20 à 22 jours ; les petits prendront leur envol à  trois semaines environ.

 

Etonnants voyageurs comme tous les oiseaux migrateurs,  les sternes arrivés chez nous fin avril début mai repartiront fin septembre pour les côtes de l’’Afrique occidentale.

 

Les sternes sont une espèce fragile qu’il faut protéger :

-       A cause des aléas naturels de la Loire et de l’Allier : des eaux hautes lorsqu’arrivent les oiseaux qui recouvrent encore les îles et îlots et les privent de leur habitat et surtout les crues printanières de fin mai-juin qui emportent les œufs sur leur passage et ne permettent  plus aux oiseaux de produire une seconde couvée.

-       A cause des comportements humains ; chaque année des colonies disparaissent à cause des dérangements qui conduisent   ces oiseaux très sensibles à abandonner leur nid (pêcheurs, baigneurs, promeneurs, engins motorisés, canotistes, chiens…).

 

Les sternes sont des espèces protégées :

-       Au niveau international :

          par l’annexe 1 de la Directive oiseaux (protection de leurs habitats)

          par l’annexe II de la  convention de Bonh en tant qu’espèce migratoire dans un état de conservation

         défavorable 

          par l’annexe II de la convention de Berne : la protection des  sternes est stricte dans toute l'Europe;

         elle porte : sur les oiseaux, leurs nids, leurs œufs et leur habitat

        

-       Au niveau national la protection est règlementée par le code de l’environnement( loi de 1976) et des arrêtés préfectoraux de protection de biotope (APPB) qui imposent des règles au grand public pour assurer la protection des zones nécessaires à l’alimentation, la reproduction et le repos des oiseaux. 

Les arrêtés biotopes pris chaque année reposent sur un arrêté cadre interdépartemental (du 14/05/2019) qui fixe les règles à respecter à proximité des sites de reproduction et qui porte sur l'ensemble des sites Natura 2000 de l'Axe Loire / Allier désignés au titre de la Directive européenne dite "Oiseaux" entre Mornay/Allier et Neuvy/Loire.

 

En fonction des sites de nidification des sternes le préfet prend chaque année un arrêté qui détermine les zones où s’applique l’AAPB. La souplesse  de la mise en œuvre de cette règlementation  est bien adaptée à la protection des sternes, la localisation des zones de nidification sur l’axe  Loire Allier étant variable d’une année l’autre en raison  de la dynamique fluviale (voir notre premier article «  La Loire dernier grand fleuve européen encore sauvage?? »).

 

 Pour  2019 l’arrêté annuel n°58-2019-06-11-005 a défini  4 zones de nidification où la présence des oiseaux est avérée :

- à Léré au lieu- dit les Buteaux (18) et à la Celle/loire(58) au droit des brocs

- à Beffes (18) au lieu dit l’Ile et à Germigny/Loire(58) au lieu-dit la Noue

- à Apremont/Allier (18) au lieu-dit La Boêle et à Saincaize (58) au droit du  château de Meauce

- à Nevers sur l’île aux  sternes(située entre le Pont de Loire et le Pont de chemin de fer),  qui abrite154 couples de Perregarin et 34 de sternes naines donc un site majeur pour notre département (occupé depuis 2002 et chaque année depuis 2012) et une responsabilité  importante en matière de survie de cette espèce menacée et protégée.

 

Sur les périmètres des espaces protégés l’accès est interdit, tout   comme l’accostage, stationnement des embarcations, divagation des chiens, bivouac, camping, feu…

L’activité nautique motorisée à moins de 15 mètres des zones de nidification.

Pas de survol de ces zones en-dessous de 150 mètres ( objets téléguidés drones compris)

L’arrêté s’applique  jusqu’au 31 août

Ces interdictions sont signalées par des panneaux

 

La Nièvre et le Cher sont des sites d’accueil importants pour les sternes ; ils abritent entre 11 et 15% (selon les années) des effectifs de l’axe Loire Allier et 3 à 7% des effectifs des oiseaux nicheurs en France.

 

Alors pour la protection de ces oiseaux remarquables ne nous rendons pas sur une grève  dès lors que des panneaux nous indiquent la présence d’une colonie. Sachons cohabiter avec la nature condition indispensable pour permettre à ces espèces de se reproduire puis aux petits de prendre leur envol

 

Quoi de mieux qu’un pont (Nevers, canal du Guétin…) pour admirer leurs prouesses de pêcheurs sans les gêner.

                                                        j.Thévenot

 

 

Et n’oublions pas cet autre hôte de nos grèves le petit gravelot qu’un simple promeneur peut mettre en danger  (alors que dire des véhicules tout terrain qui sillonnent nos  grèves de Loire en toute impunité!); lui aussi pond ses œufs (4) dans une simple dépression ; ils ressemblent à des cailloux et ses petits ont un plumage mimétique…..

 

 

sterne-pierregarin_lm_preau.jpgphoto.jpg

sterne Pierregarin

                                                           sterne naine

sterne.naine.jari.5p.jpg

petit_gravelot_charadrius_dubius_.jpg photo.jpg

petit gravelot

 

 

 


 

 

 

 



05/07/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 161 autres membres