Nature et Environnement en Nièvre

Nature et Environnement en Nièvre

ERSCIA - SARDY OU LA REECRITURE DE L'HISTOIRE SELON LE QUOTIDIEN LOCAL

ERSCIA A SARDY-LES-EPIRY

 OU LA REECRITURE DE L’HISTOIRE

SELON LE QUOTIDIEN LOCAL

 

 

Ce n’est qu’avec beaucoup de retard mais une certaine surprise que nous avons pris connaissance des deux pages du quotidien départemental consacrées, le 4 février 2023, au combat mené entre 2011 et 2016 contre l’installation d’ERSCIA à Sardy-lès-Epiry dans le bois de Tronçay.

 

INTERVENTION DES FORCES DE L’ORDRE

 

Il y a eu deux décisions de la justice administrative (en juin et en octobre 2012) statuant sur nos demandes en référé d’annuler les effets de deux arrêtés préfectoraux visant à détruire les espèces protégées et la zone humide du bois de Tronçay.

 

Le 4 février 2013, la Préfecture de la Nièvre publiait un nouvel arrêté autorisant, pour la troisième fois, la destruction d’espèces protégées et d’une importante zone humide dans le bois de Tronçay pour permettre l’installation, par la société ERSCIA, d’une unité de cogénération et d’une scierie industrielle. Dans le même temps, 80 gendarmes escortaient 5 bucherons dans le bois qui allaient abattre quelques arbres sous la pression des habitants. Sans violence aucune de part et d’autre.

 

D32_6309.jpg

 

 Danièle Auclin devant un bucheron sous l'oeil d'un gendarme - Bois de Tronçay - 4 février 2013

 

Nous (Collectif de 42 habitants de Marcilly, LOIRE VIVANTE et DECAVIPEC, associations de défense de l’environnement) savions depuis plusieurs semaines ce que préparait la Préfète de la Nièvre, madame Michèle KIRRY, et avions prévenu nos amis de Marcilly de se préparer à une intervention en force de sa part. Le 10 janvier 2013, nous étions venus sur place pour en discuter avec eux. Il fallait situer avec exactitude le lieu probable d’entrée et d’intervention des «forces de l’ordre» et mettre en place un système d’alerte efficace destiné à prévenir le maximum de gens dans le minimum de temps. Le week-end des 2 et 3 février, des mouvements de véhicules militaires avaient été détectés dans le coin. L’intervention était donc imminente.

 

UN POSTE D’OBSERVATION ET DE VIGILANCE

 

Nous avons raconté ces évènements sur notre blog (nature-environnement 58 – onglets ERSCIA) et dans notre livre BATAILLE AU CŒUR DE L’EUROPE – LE VERITABLE ROMAN DE SARDY (disponible auprès de LOIRE VIVANTE, de DECAVIPEC et de nos amis de Marcilly pour 18 €).

 

SARDY-CV-DEF.jpg

Pages de couverture (4 et 1) du livre relatant l'histoire d'ERSCIA, du Collectif de Marcilly, de Loire Vivante et de DECAVIPEC

 

Dès le lendemain, mardi 5 février, nos amis de Marcilly s’installaient dans le pré contigu du bois de Tronçay, le Pré de la Justice (cela ne s’invente pas !) mis à la disposition des habitants par sa propriétaire. L’emploi du terme ZAD (zone à défendre) était impropre puisqu’il s’agissait surtout d’une base d’observation de ce qui pouvait se passer dans le bois.

 

REACTION JURIDIQUE RAPIDE

 

Dans le même temps et le même jour, nous (les trois composantes citées plus haut avec l’aide de notre précieux avocat, maître Eric BLANCHECOTTE, du barreau de Nevers) déposions une requête en annulation de l’arrêté publié 36 heures avant, auprès du Tribunal Administratif de Dijon ! Quatre jours après, nous complétions notre riposte juridique par le dépôt d’un référé suspension du même arrêté. Très vite, le Tribunal Administratif fixait une date d’audience au 26 février. Deux jours après l’audience, la décision du tribunal tombait : le troisième arrêté préfectoral était suspendu.

 

D32_3296.jpg

 

Dans la cour du Tribunal Administratif de Dijon lors de l'un de nos déplacements

 

La suite est connue, au moins de nos amis. ERSCIA, NIEVRE AMENAGEMENT et la PREFECTURE faisait appel de cette décision auprès du Conseil d’Etat. Là encore, notre petite équipe fit bien son travail. L’audience fût finalement fixée au 19 septembre 2013 et nous obtenions une décision favorable aux habitants et à nos deux associations quelques jours après. C’était le début de la fin pour ERSCIA.

 

REECRITURE DE L’HISTOIRE

 

Attribuer ces actions à une association créée à l’automne 2012, ADRET MORVAN, et quels que soient ses mérites par ailleurs, est une grossière manipulation de la part du quotidien local, qui, pourtant, se montre parfois chatouilleux en matière de déontologie … quand il est mis en cause ! Cette association n’a JAMAIS fait partie des combats judiciaires que nous avons menés de 2012 à 2016. Elle a bien essayé de se distinguer sur ce plan. En effet, à trois reprises, elle a saisi le TGI de Nevers ou le Tribunal Administratif de Dijon. En utilisant d’ailleurs, contre notre avis, des documents nous appartenant. A chaque fois, ce fut un fiasco. Il faut tout dire, monsieur le soi-disant journaliste …

 

DSC_7745.jpg

 

A Marcilly en octobre 2013 avec FR3 Bourgogne au lendemain de la décision du Conseil d'Etat

 

Pour en revenir à la notion de ZAD, nous n’avons jamais voulu occuper le bois de Tronçay, sur le modèle, très différent, de Notre-Dame des Landes. Nous tenions à rester exemplaires sur le plan du Droit. Le Pré de la Justice est un lieu privé, mise à disposition des habitants par sa propriétaire à des fins de surveillance. De plus, notre réaction très rapide et très efficace sur le plan judiciaire rendait toute occupation des lieux anecdotique. La décision du Tribunal Administratif de Dijon le 27 février 2013 était claire. De plus, tout défrichement était interdit après le 15 mars, début de période officielle de reproduction des amphibiens de la zone humide. Bref, pour sympathique qu’elle fût, cette présence éphémère, à laquelle nous avons d’ailleurs participé avec plaisir, n’eut réellement pas d’incidence sur la suite de nos aventures.    

 

Enfin, pour mémoire, nous avons été acteurs (Collectif de Marcilly, LOIRE VIVANTE, DECAVIPEC et notre avocat maître Eric Blanchecotte) de 16 décisions de justice dont trois perdues. Ce qui, bien entendu, n’a jamais vraiment intéressé le quotidien local.

 

FRANCOIS LABALLERY

DECAVIPEC



19/06/2023
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 114 autres membres