Nature et Environnement en Nièvre

Nature et Environnement en Nièvre

Biodiversité: avancées sur le commerce des espèces sauvages- requins et raies mieux protégées

Biodiversité : avancées sur le commerce des espèces sauvages : requins et raies mieux protégées

 

 

On a peu entendu parler de la COP 19 sur  « le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées  »  connue sous son acronyme  anglais CITES qui s’est tenue à Panama fin novembre. La CITES  a pour mission de donner un cadre juridique et des procédures au commerce international des espèces animales et végétales. Toutes les espèces (faune, flore) répertoriées dans ses annexes  doivent pour tout type d’échange, être munies d’autorisations administratives.

 

A côté des destructions d’habitats et du changement climatique, la surexploitation des espèces sauvages est  l’ une des causes majeures de l’effondrement de la biodiversité. La CITES signée en 1973 à Washington, entrée en vigueur en 1975 regroupe 183 pays plus l’Union Européenne.  Elle fixe les règles du commerce international de plus de 38000 espèces animales et végétales  – autorisations de transactions et interdictions totale-

 

Ce sont désormais, les requins de cinquante-quatre espèces  qui sont protégés,  essentiellement des requins requiem et des requins  marteaux  au titre de l’annexe II de la Convention : leur commerce va être strictement limité. Ils représentent  90% du marché des ailerons.  Un marché florissant dont le centre se trouve à Hong Kong.

Ce sont 100 millions de requins tués chaque année pour leurs ailerons, utilisés pour les soupes  de la gastronomie traditionnelle chinoise. Ce plat réservé autrefois à l’empereur, aujourd’hui vu son prix, à une élite pour laquelle il est un marqueur de réussite sociale… il  aurait en outre des vertus  thérapeutiques et aphrodisiaques (jamais démontrées !).  A noter que depuis 2013 les autorités chinoises ont décidé sous la pression d’ONG et d’institutions internationales de bannir la soupe d'ailerons de requins des réceptions officielles. Cette tradition a entraîné une surpêche des requins dans le monde, aux méthodes scandaleuses, les ailerons étant découpés sur les squales encore vivants qui sont ensuite rejetés mutilés en mer où ils agonisent. Pour enrayer la diminution des requins dans le monde il faudrait diviser par deux les captures.

 

En Asie les branchies de raies séchées sont également très appréciées… en soupe censée guérir de toutes  les maladies…

Les raies guitares et des espèces de raies d’eau douce vont être également mieux protégées par leur classement à l’annexe II. Comme  pour les requins leur surexploitation est  une  menace pour leur survie : ce sont des espèces  à croissance lente, à maturité tardive et à faible  taux de reproduction (une raie ne donne naissance dans sa vie qu’à une dizaine de petits. 

Figure aussi dans la liste de la CITES  des espèces fortement commercialisée  en danger comme les grenouille de cristal (leur peau transparente permet de voir leurs organes internes), une vingtaine d’espèces de tortues dont la matamata à la carapace épineuse, victimes des collectionneurs…

 

La 19 éme conférence des parties à la CITES a été qualifiée d’historique : elles  ont réussi à renforcer la règlementation du commerce international de plus de 500 espèces (animaux et plantes), à maintenir l’interdiction du commerce de l’ivoire et celui des cornes du rhinocéros blanc. Dans certains cas le  consensus n’a pu être trouvé cas pour la protection de l’hippopotame dont les dents servent de substitut à l’ivoire qui n’a pas pu être renforcée. L’Union européenne de son côté s’est opposé au classement d’un arbre brésilien dont le bois est utilisé pour faire les archets…

 

La CITES est contraignante les "Parties" sont tenues de l'appliquer en adoptant une législation garantissant le respect de la Convention au niveau national , tant aux frontières qu’à l’intérieur du pays.

 

Peut-être les avancées majeures de cette COP ont-elles donné un élan à la COP 15 sur la biodiversité qui vient de se terminer et de franchir un pas qualifié lui aussi  « d’historique »  en faveur de la protection de la nature, à l’issue de négociations marquées une fois encore par un long marchandage entre le Nord et le Sud qui a fini sur un accord quasi inespéré…

 

                                                                J. Thévenot

 

 

https://www.ecologie.gouv.fr/commerce-international-des-especes-sauvages-cites

http://www.cites.org

 

 raie guitare.jpg

 Raie Guitare

 tortue matamata et requin marteaumatamata_07.jpg

requin marteau jpg 2.jpg



20/12/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres