Nature et Environnement en Nièvre

Nature et Environnement en Nièvre

Aéroport NDDL -communiqué

Communiqué

comité 58 de soutien aux opposants à l'aéroport

de Notre Dame des landes

 

 

C'est dans la joie, l'émotion et le soulagement que le comité NDDL 58 a appris l'abandon du projet d'aéroport à Notre Dame des landes en Loire Atlantique. Le gouvernement a pris une décision intelligente. Comment un projet conçu dans les années 1960 pour accueillir des avions supersoniques pourrait il être encore viable, même s'il avait subi des ajustements à la marge tous les vingt ans ? Toute une population, composée de milliers d'individus a mobilisé ses compétences techniques, scientifiques, agricoles, écologiques pour démontrer l'absurdité de ce projet. Mais il a fallut la présence de plusieurs milliers de manifestants et l'occupation de la ZAD (Zone à Défendre) pour marquer le territoire et empêcher la destruction des écosystèmes par l'exploitant pressenti.

 

Les pro-aéroport à court d'arguments actualisés, sont restés dans une vue du monde datant des 30 glorieuses, dans un schéma de démocratie uniquement représentative. Aujourd'hui, les débats et décisions sur les projets petits ou grands, notamment d'infrastructures doivent s'enrichir de tous les points de vue y compris de ceux des opposants, pour être au final poursuivis ou abandonnés.

Cependant nous regrettons l'absence de reprise des arguments environnementaux dans la décision du gouvernement. C'est pourtant bien sur fond de crise climatique, énergétique, d'extinction de la biodiversité, ... que se fondait le socle des oppositions à cet aéroport.

Comment une certaine presse, sans preuves et sans s'être déplacée, a pu présenter les Zadistes comme de dangereux terroristes, alors que dans un climat de non violence,  jeunes et moins jeunes mettent en pratique de nouvelles utopies. La ZAD, c'est un terrain d'innovations sociales, culturelles, agricoles, de solidarités, de nouvelles ouvertures politiques, le contraire de notre monde traversé par l'individualisme, le gaspillage des ressources, le pillage de la nature, les pollutions, etc. C'est ici que s'invente une partie de l'agriculture du futur, respectueuse de l'environnement, à l'opposé de celle que veulent nous imposer les multinationales de l'agro-chimico-business.  

Nous appelons à un travail en intelligence entre l'Etat, les communes et les occupants de la ZAD pour préserver ces acquis et permettre un retour à une situation apaisée. L'abandon du camp du Larzac avait permis une gestion collective des terres, c'est un exemple. Nous espérons que les expérimentations, les innovations en cours sur ce territoire, pour tous ceux qui désirent y vivre, dessineront l'avenir de Notre Dame des Landes.

 

Contact : Pierre Kaluzny

 

pierre.kaluzny@rivernet.org

 

 un rassemblement aura lieu sur la ZAD (ou ex ZAD ) le samedi 10 février, pour fêter cet évènement. Un bus partira de Chateauroux, des covoiturages seront possibles s'il y a suffisamment de candidats au départ.

Pour cela me contacter ou contacter le comité NDDL 18 :
nddlcomite18@laposte.net

à faire avant le 22 janvier, prix du voyage : 30 euros.



19/01/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 146 autres membres