Nature et Environnement en Nièvre

Nature et Environnement en Nièvre

SARDY - Une nuit sur place...

SARDY : Une nuit sur place …

 

Mardi 12 - Mercredi 13 février 2013

 

Tous les jours, 24 heures sur 24, il y a du monde sur le site de Sardy-les-Épiry pour montrer la détermination des habitants vis-à-vis du projet ERSCIA.

 

Contrairement aux affirmations fantaisistes des élus favorables au projet, le camp de base de cette occupation se situe sur un terrain privé jouxtant le bois du Tronçay. Mais quoiqu'ils en disent, ce bois n'est pas une propriété privée : il a été initialement acheté par la Communauté de Communes du Pays Corbigeois avec, en plus des subventions d'État, puis revendu à Nièvre Aménagement, société d'économie mixte dont le capital est détenu par des collectivités territoriales à plus de 70 % (donc encore avec NOS sous !). Donc, si le régime de propriété relève du droit privé, il n'en est pas moins vrai que ce bois appartient à la collectivité des Nivernais qui y sont chez eux.

 

 

                    

 

Une nuit sur le terrain

 

Mardi soir, les derniers permanents de jour sont partis. Nous sommes une demie douzaine à nous préparer à passer la nuit dans le «dortoir», chauffé, s'il vous plait !

Jusqu'à 23 h, discussions, échanges, grignotage, un p'tit grog pour le froid qui descend sur les épaules malgré le braséro dont la flamme se repère au loin.

Ensuite coucher dans son sac de couchage en prévoyant un tour de garde jusqu'au petit matin du 13 février à l'heure où arrivent les premiers occupants de jour vers 6h30. Le Collectif de Marcilly est en première ligne.

 

    

                                                          Il fait encore nuit, la relève arrive ...

 

Au petit matin …

 

Les lampes de poche dansent dans la nuit finissante alors que le froid s'intensifie sensiblement (-3 °C). Premiers cafés autour du braséro réanimé. Très vite, on se retrouve à 30 ou 40 à s'échanger les nouvelles ou à partager ses analyses sur l'évolution de la situation.

 

   

                                                                   Le jour se lève lentement ...

 

 On retrouve des vieux copains. Échanges d'expériences, de points de vue, supputations … On scrute l'horizon, on fixe intensément la voiture qui ralentit surtout … de couleur bleu ! Bon, ce ne sera pas pour ce matin ! On prépare le planning de présence pour les jours à venir. Le chantier d'équipement du terrain reprend avec entrain.

 

 Il fait froid, la mise en route est lente ...

 

 

 

Demain la saint Valentin : avec des preuves d'amour de madame la préfète et de ses gros bras ? On se sent tellement aimés par tous ces gens là !

 

   

 

                                               Le point des actions et planning de la journée ...

 

 

  

 

                                                              Dès 8h30, le boulot reprend ...

 

Lundi 11 au soir, le Tribunal Administratif a fixé l'audience du référé suspension au 26 février à Dijon. On commence à connaître le chemin ! Des élus ont, de leur côté, publié un communiqué dans la lignée des affirmations déjà connues. Rien de bien nouveau.

 

François Laballery

Loire Vivante Nièvre Allier Cher

 

 




13/02/2013
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 134 autres membres