Nature et Environnement en Nièvre

Nature et Environnement en Nièvre

LVNAC-Loire: que de sable, que de sable!...

LOIRE : que de sable, que de sable!....


Régulièrement le JDC se fait l'écho des doléances répétitves du maire de Pouilly sur Loire , contre « l'ensablement »  et la végétalisation du fleuve royal, qui portent selon lui gravement atteinte à l'image touristique de sa ville, qu'il se propose d'ailleurs de rebaptiser. Il hésite entre Pouilly-sur-Sable ou Pouilly-des-Iles autrement plus poétique pour une invitation au voyage quant on connaît la richesse de la faune et de la flore ligériennes qui ont valu le classement en NATURA 2000 de la vallée de Loire et la beauté de ses paysages.

Le voeu de Monsieur le Maire et de son conseil municipal est que la Loire en toutes saisons s'étale sous les fenêtres de ses administrés et qu'elle soit directement accessible au lieu qu'il faille aujourd'hui parcourir quelques dizaines de mètres pour atteindre ses eaux.

Pour les élus las de voir la Loire changer continuellement de physionomie (alors que c'est ce qui fait sa richesse...) la solution passe par la suppression des ilots face à la ville qui barrent la vue, la dévégétalisation et le désensablement du bras qui borde les quais de façon à ce que l'eau y passe à nouveau.

Cette situation qui n'est pas propre à Pouilly, est le plus souvent traduite de façon simpliste par un impératif « la Loire s'ensable »! laissant entendre qu'elle aurait trop de sédiments .. qu'il faudrait évacuer pour que tout rentre dans l'ordre. L'évolution du lit de la Loire suscite de nombreuses interrogations et fait l'objet de recherches scientifiques (notamment par la Réserve du Val de Loire) pour comprendre et analyser son fonctionnement hydrogéomorphologique. Ces connaissances sont indispensables aux services de l'Etat en charge des travaux de restauration dans le lit du fleuve et ses annexes dès lors qu'il est définitivement entendu depuis la mise en place du Plan Loire Grandeur Nature (1994) qu'on ne fait plus n'importe quoi dans le lit de ce fleuve.


Il n'y a pas trop de sable en Loire:


Au contraire, ce sont les extractions massives de sable dans le lit vif de la Loire (lit mineur) qui sont à l'origine des déséquilibres constatés aujourd'hui. Elles ont entraîné un enfoncement du lit (un mètre à Fourchambault entre 1900 et 1988, deux mètres à l'aval d'Orléans, à Tours). Malgré l'arrêt de ces extractions à partir de 1992, cet enfoncement se poursuit (25 cm à Frourchambault de 1996 à 2000).

La Loire creuse le fond de son lit et ce phénomène appelé incision influe directement sur l'évolution de son lit. L'incision du lit est le résultat d'un déséquilibre entre la capacité de transport d'un tronçon de cours d'eau et la quantité de sédiments apportés à l'amont de celui-ci. Il s'en suit que la Loire doit prélever du sédiment sur ses berges et au fond de son lit pour satisfaire cette capacité de transport. Ce creusement du lit conduit souvent à l'apparition de bras secondaires séparés par des bancs de sable et gravier. La vision globale que l'on a alors donne l'impression de dépôts importants, d'une augmentation de la quantité de sable. Le creusement du lit ne se faisant que dans le lit principal, les fonds des bras secondaires se trouvent perchés au-dessus du lit principal, donc moins souvent submergés. Lors des crues les dépôts y seront plus importants et le bras peut à terme disparaître et la Loire ne plus s'écouler que dans son bras principal.

C'est manifestement ce que craignent les élus de Pouilly .. qui pensent que la Loire au niveau de leur commune a trop de sédiments et qu'il suffirait de mettre en branle les pelleteuses pour dompter cette belle capricieuse qui divague à sa guise au gré des étiages et des crues.

Quant à la végétation elle s'installe tout naturellement sur ces bancs de sable devenus apparents. Comme elle ralentit le courant elle favorise à son tour les dépôts de sédiments. Cela étant, parler comme le fait le maire de muraille totalement hermétique au milieu du fleuve à propos des îlots face à Pouilly c'est manquer quelque peu de mesure....

La situation actuelle est le résultat des erreurs d'hier. Malmenée pendant des décennies par des prélèvements de sédiments tout au long de son cours et à Pouilly même, il faut maintenant laisser la Loire retrouver son équilibre. Cela prendra du temps. Ce qui n'exclut nullement des travaux de restauration et d'entretien pour aider au maintien de la dynamique fluviale c'est à dire à la capacité de la Loire de modeler et de reconfigurer son lit.. Au contraire puisque c'est l'objectif premier de la Réserve du Val de Loire, dans le périmètre de laquelle se trouve Pouilly/Loire. C'est dire que les récriminations constantes des élus à l'encontre de cette Réserve qui serait selon eux un obstacle à la réalisation de travaux sur leur commune, sont tout simplement stupides et de plus inexacts. Pour mémoire des travaux d'entretien (dévégétalisation, suppression d' atterrissements) ont eu lieu en 1998, 2000, 2004, 2010...

Si cette Loire des îles si peu appréciée des élus de Pouilly ( et qu'ils comprennent si mal!) a bénéficié d'un classement de protection en Réserve naturelle c'est bien en raison de ses qualités exceptionnelles (paysage, faune, flore..). Le fait qu'elle s'éloigne tout naturellement en période de basses eaux n'enlève rien à la beauté du paysage mais souligne au contraire le caractère naturel qu'elle a gardé en ces lieux. N'est ce pas ce qui est le plus recherché aujourd'hui ?


J. Thévenot





          Poully/Loire cliché jean Herbin





27/11/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 131 autres membres