Nature et Environnement en Nièvre

Nature et Environnement en Nièvre

LVNAC - CARRIERE DE CHEVENON

LE PROJET DE CARRIÈRE

DE CHEVENON

 

Déjà confrontés aux nuisances : bruits, poussières, odeurs, vitesse excessive des camions (plus de 200 par jour en période de pointe) engendrées par la société HARSCO Mineral, l'usine APERAM, le «gazoduc», le centre d'enfouissement, les habitants d'Imphy s'inquiètent du projet de carrière de Chevenon situé entre Loire et Canal latéral à la Loire voulue par la société LAFARGE et le maire de Chevenon, Dany Delmas.

La carrière de CHEVENON, riveraine d'IMPHY, c'est un chantier de 164 hectares, soit la superficie des étangs de Baye et de Vaux réunis qui va durer 30 années. C'est 600.000 à 900.000 tonnes de matériaux extraits par an  destinés exclusivement à l'Ile de France et à la région roannaise.

 

DANGER DES GAZODUCS

 

L'étude SAFÈGE conclut que la présence de deux conduites de gaz enterrées, traversant tout le site, présente un risque possible d'accident majeur, en raison d'un risque de rupture suite à l'affouillement du sol lors d'une crue, notamment centennale. Ce risque se rajoute à celui du poste implanté 7, rue Daniel Petit à Imphy.

 

BRUITS ET NUISANCES

 

Le chantier pourra se poursuivre jusqu'à 22 heures;

L'étude du bruit présentée dans le dossier d'enquête est incomplète; elle est ancienne, Harsco n'était pas installé;

Elle ne prend pas en compte les vents dominants pour les habitants d'Imphy et de Sauvigny-les-Bois impactés; même problème pour les poussières;

Les situations les plus pénalisantes ne sont pas retenues : au cas où les travaux d'extraction, de décapage et de réaménagement (pelle, bouteur, camion, …) sont réalisés en simultané et au plus près des habitations riveraines.

LAFARGE annonce que l'évacuation des matériaux du site se fera non par camions mais par voie ferrée via un convoyeur à bandes. Il traverserait la Loire sur les piles de l'ancien pont et arriverait à un quai de déchargement situé près du crassier de l'usine d'Imphy, au bas du lotissement du Val de Loire (commune de Sauvigny-les-Bois). LAFARGE promet des mesures censées limiter le bruit et du convoyeur et de la trémie de déchargement au niveau des wagons. Mais le dossier ne présente aucun engagement ni de Réseau Ferré de France, ni de LAFARGE sur la réalisation de ce branchement ferroviaire. En fait, cela cache tout simplement une évacuation probable des matériaux par la route, aussi bien par Chevenon que par Imphy et Sauvigny-les-Bois. Soit une bonne centaine camions supplémentaires sur les routes … pendant 30 ans !

 

ATTEINTE AUX MILIEUX NATURELS

 

L'emprise du projet concerne plusieurs zones naturelles remarquables, ZNIEFF, NATURA 2000. La vallée de la Loire est classée Zone de Protection Spéciale (ZPS) pour les oiseaux. Des espèces protégées (faune et flore) seront impactées. L'exploitation va être menée à dix mètres des berges de la Colâtre. LAFARGE envisage de déplacer la petite Colâtre pour lui faire longer la route menant à Imphy avant de confluer avec la Loire au niveau du pont. LAFARGE fait des promesses mirifiques pour le réaménagement de la carrière après exploitation, création de six plans d'eau à vocation touristique. Ce projet est inacceptable, par son ampleur (164 ha), sa durée (30 ans), sa situation en zone inondable (aléa fort et très fort) traversée en outre par deux gazoducs, pour les nuisances qu'il va faire subir à trois zones urbanisées (Chevenon, Imphy et Sauvigny-les-Bois) et les atteintes qu'il porte aux milieux naturels et à la nappe de la Loire qui constitue une ressource importante en eau qu'il faut préserver pour l'avenir. Sans compter que ce sont encore 164 hectares de zones agricoles supplémentaires sacrifiées …

 

UNE ENQUÊTE PUBLIQUE DISCRÈTE

 

L'enquête publique va se terminer le vendredi 9 novembre et peu de gens en ont entendu parler. Une pétition circule depuis une dizaine de jours. Il est encore temps de prendre connaissance des dossiers dans les mairies de Chevenon, Imphy, Sauvigny-les-Bois, Luthenay-Uxeloup, Sermoise, …

 

Pour information complémentaire : Roger MARTIN : 06 28 22 55 07


05/11/2012
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 130 autres membres