Nature et Environnement en Nièvre

Nature et Environnement en Nièvre

LVNAC - Aidons les oiseaux pendant la mauvaise saison (1)

 



Aidons les oiseaux pendant la mauvaise saison (1)


La nourriture naturelle des oiseaux a fortement diminué. En cause l'urbanisation, l'industrialisation et l'agriculture intensive. Face à cet appauvrissement des ressources alimentaires il est donc utile, durant l'hiver à la ville comme à la campagne, d'aider les oiseaux à compléter leur nourriture. Leur ballet nutritionnel tout au long du jour sera notre récompense et c'est aussi une bonne méthode pour les observer et mieux les connaître.

Pour bien nourrir les oiseaux quelques règles de base sont à respecter et pour l'installation de la cantine et pour le choix de la nourriture.






La plate-forme nourrissage quelques règles de base à respecter:


Nourrir les oiseaux uniquement pendant la période froide (fin novembre-fin mars) pour ne pas les rendre dépendants et pour qu'ils continuent à grignoter les chenilles de nos jardins ... Si on commence à les nourrir il ne faut pas arrêter de le faire ce serait les mettre en danger. Habitués à tel lieu ils auront du mal à chercher ailleurs.

L'hygiène est un point très important:

- nettoyer régulièrement les mangeoires

- les graines doivent être parfaitement sèches: humides elles peuvent produire des microtoxines

- ramasser les coques rejetées sur le sol ( un tissu d'aménagement paysager placé sous la mangeoire facilite l'opération).

Penser à l'eau. Les oiseaux en ont besoin y compris en hiver. Il y a peu d'eau dans les graines séchées ensuite ils doivent pouvoir entretenir leur plumage rempart contre le froid. A moins de posséder une pièce d'eau ou une mare il faut donc prévoir une coupe d'eau qui ne doit pas dépasser 3 à 4 cm pour éviter les noyades (un couvercle de poubelle fait très bien l'affaire ou une cuvette). Il faut veiller à ce que l'eau reste toujours propre (ce qui implique un changement journalier) et à ce qu'elle ne soit pas gelée (ne surtout pas mettre d'antigel ….).

.

Les mangeoires : sont à choisir en fonction des oiseaux qui fréquentent les lieux.

Mangeoire à plateau à toit ou mangeoire à silo pour les mésanges, sitelles, verdiers, moineaux, chardonnerets.....

La nourriture peut-être mise directement sur le sol, mais sur un plateau bois ou autre pour éviter l'humidité pour les geais, gros becs, tourterelles, merles, rouge-gorges, pinsons...

S'agissant de mangeoire à silo on peut conseiller le modèle dit anti-caspieds (vendu à la HULOTTE) conçu pour empêcher le stationnement. C'est très utile quand on a beaucoup de moineaux et verdiers qui restent scotchés sur la mangeoire et gênent les autres espèces. Dans ce cas mieux vaut éviter les mangeoires plateau qui permettent le stationnement!.

A moins d'être un lève tôt, approvisionner les mangeoires le soir: les oiseaux ont besoin dès le lever du soleil de reconstituer rapidement leurs forces. De même faire en sorte qu'en fin de journée les mangeoires soient garnies car ils doivent pouvoir stocker pour tenir toute la nuit.


Dangers pour les oiseaux : le plus grand reste le chat, le vôtre ou celui des voisins ... Si de la nourriture est mise au sol, l'endroit doit être parfaitement dégagé de tout obstacle derrière lequel le matou pourrait se tapir.

De même mettre la coupe d'eau en hauteur, le moment du bain est dangereux pour les oiseaux; tout à leurs ablutions, ils en oublient leurs ennemis..

Nos baies vitrées sont aussi un danger penser à matérialiser leur existence avec des autocollants, motifs au blanc d'Espagne, décoration de Noël....


J. Thévenot






























































06/12/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 141 autres membres