Nature et Environnement en Nièvre

Nature et Environnement en Nièvre

DECAVIPEC - Les éoliennes

 

Les éoliennes, oui mais à qui profite l'argent ?


En tant que défenseur de l'environnement peut-on être contre l'utilisation du vent comme énergie ?


Présentée ainsi nous répondons non, le recours à l'éolien ne peut être que louable puisqu'il est un appoint pour remplacer une partie des combustibles épuisables et polluants tels que le charbon, le gaz, le pétrole et ainsi diminuer les émissions de CO2.


Mais lorsque l'on comprend que ce souffle d'Eole vaut de l'or pour les spéculateurs, qu'ils soient promoteurs, opérateurs, fabricants on peut commencer à se poser d'autres questions.



Quelques chiffres*


10 000 éoliennes produisant 25 000MW réduisent de 0,5% les émissions de CO2

Les éoliennes ne fonctionnent que le quart du temps (vent trop fort ou trop faible)

L'électricité en France est produite par 77% de l'énergie nucléaire, 12% de l'énergie hydraulique, 10% de l'énergie thermique et actuellement de 0,8% par l'éolien (2700 MW par1500 éoliennes en 2007).


On annonce un parc éolien de 8000 en 2020 avec seulement 850 en mer, actuellement la France arrive en deuxième position en Europe derrière l'Angleterre grâce à ses implantations sur le littoral de mer du Nord et de méditerranée.


En France, plusieurs projets de centrales thermiques sont à l'étude : Au Havre, dans le Gard, en Bretagne, en Corse du Sud et dans la Nièvre.


Si on veut respecter l'objectif de la loi d'orientation sur l'énergie du 13 juillet 2005 on doit atteindre une production de 21% de production d'électricité d'origine renouvelable.


Avec le seul vent certainement pas, certes il y a le solaire, et l'hydrolien mais c'est un autre débat.


Le prix du rachat d'électricité de l'éolien est de 82 centimes le mégawatheure (le client d'EDF en sait quelque chose sur ses factures, puisqu'il faut payer la différence par «  la contribution aux charges de service public d'électricité » !). Plus EDF achètera d'électricité provenant de l'éolien, plus cette contribution augmentera. Une éolienne dont le prix d'installation est environ de 1,2 million d'euros, est rentabilisée entre 3 et 5 ans, bonne opération. Chaque éolienne de 2MW garantit 360 000E de revenu annuel pour le promoteur. Petit revenu en revanche pour les propriétaires de terrain : 1000 à 2500E /an, et la taxe professionnelle rapporte 500 à 700E/an et par mégawatt.


C'est dommage les éoliennes ne sont pas fabriquées en France mais en Allemagne, au Danemark, en Espagne.


* Source : Syndicat des énergies renouvelables


 




Comment se monte un projet


Dans la majorité des cas le projet se monte à l'insu des habitants, les élus et les propriétaires de terrain sont démarchés et vite persuadés qu'une manne de revenus va leur tomber dessus. Bail pour les agriculteurs, taxe professionnelle avec en plus l'idée de faire du bien à la planète comme alibi…


Les élus sont souvent aussi agriculteurs propriétaires des terrains dans ces projets…et le promoteur sait distribuer des mesures compensatoires…


Le préfet doit se prononcer sur la création d'une ZDE (Loi 2005 - zone de développement de l'éolien) suivant plusieurs critères : la vitesse du vent, le raccordement au réseau et les servitudes environnementales (étude paysagère).


Arrivent l'étude, puis un dossier de demande d'autorisation. L'étude d'impact est transmise à la DDE, qui à son tour l'envoie à tous les services de l'Etat concernés. Tous émettent un avis soit favorable soit défavorable mais cela reste uniquement consultatif. Le dossier est transmis à la préfecture qui lance l'enquête publique. Toute personne, riveraine, habitante ou pas peut consulter le dossier et donner son avis signé ou anonyme sur un registre. Le commissaire enquêteur remet son avis au Préfet, qui va se trouver entre le marteau et l'enclume, quelque soit sa décision, celle-ci sera contestée au Tribunal Administratif, soit par les associations soit par le promoteur.


Si on effectue un sondage auprès des français, 90% sont pour mais loin de chez eux. En effet ce sont des constructions de 150m de haut posées sur des socles de 1000 tonnes de béton visibles à plus de 10kms, à la revente les biens des riverains sont fortement dévalués. Il faut penser aux vibrations, et au bruit (entre 40 et 60 décibels). S'il est « recommandé de les installer à plus de 1500m » de toute habitation, ce n'est pas pour rien…


Et la Nièvre ?


Les zones de développement éolien (ZDE) initiées par les communes et les communautés de communes prolifèrent aujourd'hui sur l'ensemble du territoire français, même dans les zones sans potentiel éolien, c'est-à-dire sans vent comme dans la Nièvre où la moyenne de la vitesse du vent est la plus faible de France soit < à 4 km/h.


En Bourgogne il n'y a à ce jour qu'un parc éolien en Côte-d'Or, rien dans les 3 autres départements.


Et pourtant dans la Nièvre, les projets ne manquent pas, les maires des communes de la partie nord du département sont contactés sans relâche par les industriels et les bureaux d'étude. On peut nommer le Donziais, Entrains sur Nohain, Bouhy, Pougny, et plus au sud Champlemy. A part cette partie nord du département les nombreux massifs forestiers jouent un rôle tampon par rapport au vent. Le Morvan à la limite de l'Yonne, présente une meilleure possibilité quant à la puissance du vent, mais pas question de déboisement bien sûr.


Conclusion


Eviter l'explosion des implantations pour une spéculation juteuse uniquement pour les promoteurs et fabricants, la facture est lourde pour les consommateurs. Penser à la possible disparition de la taxe professionnelle…


Un des critères des ZDE est la régularité et l'intensité du vent (logique), mais le côté spéculatif l'emporte souvent sur la raison….


Favoriser les implantations en mer et sur les littoraux, à mon avis elles ne dénaturent pas le paysage au contraire, pas de nuisances de voisinage, pas de dépréciation des biens des riverains.

Danièle Auclin




 

 

.


 


 






28/04/2009
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 141 autres membres