Nature et Environnement en Nièvre

Nature et Environnement en Nièvre

DECAVIPEC - Les émissions provenant du secteur des déchets

 

Les émissions provenant du secteur déchets …

Les émissions de gaz à effet de serre (GES) principalement émis sous forme de méthane par la valorisation de nos déchets posent plusieurs défis.
Selon les techniques « stockage/traitement », de grandes incertitudes sur les émissions de GES sont induites. Elles sont valorisables sous forme de production d'énergie mais à quel prix puisque le pouvoir de réchauffement du méthane a été sous-estimé. Il serait pertinent et urgent d'étudier les possibilités d'effort sur ces émissions directes.
Mais que dire des émissions de dioxines générées par les incinérateurs, on veut nous convaincre, par une certaine « méthode Coué », que les émissions de ces unités d'incinérations des ordures ménagères (UIOM) sont devenues inoffensives … Certes les plus polluantes ont été arrêtées mais qu'en est-il des autres ? Les professionnels nous font valoir le fait que leurs installations produisent de l'énergie à partir des déchets.
Les riverains restent méfiants vis-à-vis de l'incinération et avec raison, les études le prouvent, il y a bien augmentation de certaines maladies chez les habitants proches de ces UIOM.
Il faut savoir que la législation impose 2 contrôles par an, effectués par un organisme extérieur indépendant, mais à un moment choisi par le responsable de l'UIOM, les prélèvements durent quelques heures … Mais en dehors de ces contrôles que se passe-t-il ? Il peut y avoir des dépassements non connus durant les 6 mois d'intervalle.
J'ai eu l'occasion de rencontrer il y a 4 ans, à Dijon un responsable du CIRED, conscient de ces lacunes de surveillance. Un système de « prélèvement en continu existait » comme pour les CO et COV, seulement cela coûte cher. J'en ai parlé à la DRIRE, pour eux non aucun système n'existait …
Une UIOM est placé sous haute surveillance mais que penser de ces industries générant des dioxines et métaux lourds, les prescriptions des arrêtés préfectoraux d'autorisation ne sont pas toujours respectées, j'ai pour exemple SNR à Prémery, durant leur 3 ans d'existence il y a eu peu de contrôles effectués avec des dépassements qui ne gênaient personne pas même la DDASS…et que dire des fumées qui s'échappaient des toitures sans filtration ...
Et aujourd'hui je lis un article « vers plus de contrôle des incinérateurs » qui me donnait raison, en effet en Belgique les dioxines sont contrôlées en « prélèvement continu ».
Ainsi Luc Valaize, président du Syndicat des professionnels de la valorisation énergétique, a annoncé hier que « les industriels de l'incinération des ordures ménagères sont « prêts à accepter plus de contrôles des émissions de dioxine de leurs installations ».
Nous voilà un peu rassurés, mais en cette période de crise on va nous avancer des problèmes économiques, alors que le secteur élimination des déchets se porte bien puisque la production de ceux-ci ne diminue pas au contraire, on nous impose l'achat de tonnes d'emballages …
Alors à vous consommateurs d'être vigilants sur le tri de vos déchets et l'achat de produits super emballés, il en va de votre santé ...

Danièle Auclin





18/03/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 141 autres membres