Nature et Environnement en Nièvre

Nature et Environnement en Nièvre

DECAVIPEC- Déchets: campagne de prévention 2009/2013

 

Campagne de prévention des déchets 2009/2012

 

 

 

 

 

Le Conseil Général de la Nièvre s'est engagé dans la définition et la mise en œuvre d'un Plan départemental de prévention des déchets pour une période de 5 ans en lien avec les collectivités responsables de l'élimination des déchets ménagers et assimilés et l'ADEME.

 

Le service Environnement du Conseil Général de la Nièvre a organisé une réunion le 23 juin dernier dans le but d'exposer ce plan de réduction des déchets ménagers et assimilés dans le département ; y étaient conviées 15 associations, 7 d'entre elles étaient présentes.

 

France nature Environnement a animé cette rencontre en exposant son dispositif d'accompagnement de ses associations membres et affiliées pour le développement de démarches concrètes de prévention des déchets.

 

Quelques chiffres

 

Les français jettent environ 537 kg/an/habitant de déchets.

1kg en moins rejeté c'est 1 tonne de ressources non utilisée.

Par exemple 1 brosse à dent génère  finalement 1,5 kg de déchets et un téléphone portable 75 kg. Les biens de consommation produisent des déchets aux différents stades précédant leur commercialisation. Seuls 7% de la matière qui a servi à fabriquer un bien se retrouvent dans le produit finalement proposé à l'achat, 99% des ressources  prélevées dans la nature deviennent   des déchets en moins de 42 jours.

Notre mode de vie consomme trop de ressources naturelles  en amont   et génère une énorme quantité de déchets en aval dont la majorité sera enfouie ou incinérée alors que des alternatives existent comme la réparation ou le réemploi.

 

La prévention de la production de déchets est un concept qui a fait son entrée dans la sphère législative européenne en 1975, tout le monde en parle mais elle ne parvient pas  à passer de l'abstrait au concret.

 

Propositions de FNE

 

Pourquoi FNE lance-t-elle ce dispositif  de soutien au x associations ?

- Parce que  la réduction des déchets est une priorité environnementale

- Pour territorialiser les engagements du Grenelle de l'Environnement

- Pour relayer l'action de l'ADEME en multipliant les Plans et Programmes locaux de prévention.

 

Plans et Programmes de prévention des déchets

 

-         Le Plan (porté par le Conseil Général) décline le Plan National de Prévention et les volets prévention du Plan d'Elimination des Déchets Ménagers et Assimilés (PDEDMA), du Plan d'élimination des déchets dangereux et du Plan déchets BTP. Sa vocation est de mobiliser dans un climat de concertation, les différents acteurs du territoire par l'intermédiaire de programmes locaux.

-         Le programme local (porté par les EPCI) est une déclinaison opérationnelle du Plan qui territorialise et détaille les objectifs de prévention, en  définissant des actions concrètes pour les atteindre. L'existence d'un Plan, est souhaitable mais non une condition nécessaire à la mise en place d'un programme.

-         Le soutien financier de l'ADEME aux plans et programmes locaux de prévention est défini dans un accord-cadre de partenariat d'une durée maximum de 5 ans.

-         Les objectifs à l'issue des 5 ans :

          . Les Plans : couvrir 80% de la population du territoire par un ou des programmes

          . Les Programmes : réduire de 7% les ordures ménagères et assimilées.

 

 

Solutions  pour réduire le volume des déchets

 

-         Compostage domestique (au moins 40 kg/an/hab.)

-         Suppression des sacs plastiques (cabas)

-         Préférer l'eau du robinet

-         L'autocollant « Stop Pub » (35 kg de déchets /an en moins)

-         Réparation,  réemploi, réutilisation

-         Achat éco responsable par la préférence du minimum d'emballages, économie de poids et d'argent.

-         Retour aux couches lavables (1 enfant génère 1,5 tonne de couches en 2 ans)

 

 

Déchets fermentescibles

 

La collecte des biodéchets   dans la Nièvre a démarré en 2005, le gisement évalué en 2003 donnait une prévision de 20 500 tonnes soit 92kg/ habitant. En 2005, 15,6kg/habitant ont été collectés et en 2008, seulement 25 kg. On peut constater une baisse entre 2007 et 2008. Seulement 111 000 habitants sont concernés par la collecte, puisque l'ADN (agglomération de Nevers) n'a pas mis en place la collecte séparative, et ainsi favorise l'incinération de cette énorme quantité de déchets valorisables. Les déchets de l'ADN représentent 40% des déchets totaux du département.

 

Les biodéchets contiennent 80% d'humidité et ainsi représentent un poids au moins équivalent à 50% d'ordures ménagères résiduelles. Il existe 6 plates-formes de compostage  dans la Nièvre, elles offrent une capacité d'accueil des déchets organiques de 20 000 tonnes, mais elles en reçoivent à peine 4000 tonnes.

 

 Stop-Pub*

 

La publicité distribuée dans les boîtes aux lettres représente au moins 35 kg/ an/foyer. DECAVIPEC proposera à la Communauté de Communes de Prémery une distribution simultanée d'un autocollant « Stop-Pub » avec le bulletin de cette collectivité, les habitants n'effectuent pas forcément la démarche auprès de leur mairie pour obtenir ce simple moyen d'éviter de recevoir ces kilos de papier inutiles qui sont dirigés immédiatement dans la poubelle.

 

 

Conclusions

 

La prévention de la production de déchets reste un concept complexe du fait qu'il touche aux fondements de notre société de consommation.

L'ADEME s'est engagée à subventionner des Plans et Programmes, l'incitation sera concrète puisque le financement sera tributaire du résultat : couverture de 80% de la population par un programme et diminution de 7% du poids des déchets rejetés.

 

Ainsi la prévention des déchets serait dotée de moyens financiers sérieux, l'engagement 247 du Grenelle de l'Environnement vise  une généralisation des plans locaux de prévention, financés par la Taxe Générale sur les Activités Polluantes (TGAP appliquée à l'incinération et à la mise en décharge).

 

La mobilisation de tous les habitants et tous les acteurs de la Nièvre est nécessaire pour réussir un changement de comportement et une réduction de la production de déchets.

 

 

                                                       Danièle Auclin

 

 

 * On   peut regretter l'interdiction de cet autocollant dans certaines copropriétés

 

 



29/06/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 141 autres membres